keyboard_arrow_right
Déontologie

Activité dispersée

Un Conseil provincial demande au Conseil national quelle attitude il doit prendre devant la «dispersion d'activité» de certains professeurs.

Après en avoir délibéré au cours de sa séance du 15 janvier 1983, le Conseil national a envoyé aux Présidents des conseils provinciaux de l'Ordre la lettre ci dessous:

Un conseil provincial nous a interrogé au sujet de la dispersion des activités médicales de certains professeurs.

Ce Conseil se demande s'il est habilité à prendre également le professorat comme critère d'appréciation de la dispersion des activités médicales des médecins inscrits à son tableau.

Le Conseil national est d'avis que les articles 21 et 22 du Code de déontologie sont applicables à tous les médecins».